EstelleRevaz2 r10

Estelle Revaz

«Estelle Revaz est une musicienne sincère et profonde dotée d’une grande curiosité musicale.» — Gautier Capuçon

«Estelle Revaz, une artiste éclairée, vivante et engagée. A découvrir sans délai!» — Laurent Graulus, RTBF

Estelle Revaz joue régulièrement dans de nombreux pays d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Amérique du Sud. Elle est l'invitée de festivals de renom tels que le Verbier Festival, le Gstaad Menuhin Festival, le Sion Festival, le Festival International de Colmar ou le Festival Pablo Casals avec des partenaires musicaux tels que Gautier Capuçon, Johannes Moser, François Killian, Cédric Pescia, Finghin Collins, François Dumont, Pavel Vernikov, Sergey Ostrovsky, Lena Neudauer ou le Quatuor Sine Nomine.

Ses prestations avec orchestre couvrent un large répertoire allant des concertos de C. P. E. Bach aux concertos de F. Gulda ou G. Ligeti. A partir de la saison 2017-2018 et pour une durée de 3 ans, Estelle Revaz est «Artiste en résidence» à L’Orchestre de Chambre de Genève sous la direction d’Arie van Beek. La critique a accueilli avec enthousiasme son premier disque CANTIQUE (NEOS 2015), où elle est la soliste des concertos d’E. Bloch (Schelomo) et de A. Pflüger (Pitture-Création). Le Temps parle alors d’«un disque grave, incisif et exigeant où l’orchestre et la soliste jouent avec finesse et intelligence». Son disque pour violoncelle seul Bach & Friends (Solo Musica/Sony 2017) a également été accueilli avec ferveur par la presse spécialisée. Pizzicato écrit : «Le son est d’une parfaite pureté, les phrasés sont extrêmement clairs et les dynamiques sont exceptionnellement raffinées» alors que Musik und Theater parle d’«un des meilleurs concepts violoncellistiques du moment».

Estelle Revaz s’est produite sur les ondes de Radio France, de la RTBF, de la Deutschlandfunk, de la WDR3 ainsi qu’à la Radio Télévision Suisse.

Après des débuts en Suisse, elle s’est formée en France au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris (Jérôme Pernoo) ainsi qu’en Allemagne à la Hochschule für Musik und Tanz Köln (Maria Kliegel).

Depuis 2015, elle est membre du «Forum des 100» qui regroupe les personnalités qui font l’avenir de la Suisse. Depuis 2017, Estelle Revaz est professeur de violoncelle et de musique de chambre à la Haute Ecole de Musique Kalaidos à Zürich (CH).

Estelle Revaz joue actuellement un violoncelle de G. Grancino (1679) et un archet de J. Eury (1825) mis généreusement à sa disposition par des mécènes suisses.

ThierryBesancon5

Thierry Besançon

A la question: «de quel instrument jouez-vous?», Thierry Besançon s’amuse à répondre: «je joue de l’orchestre».

De prime abord, cela peut sembler curieux mais en y réfléchissant, seul l’orchestre lui offre la possibilité de traduire les couleurs surabondantes et les images abracadabrantes qui lui traversent l’esprit!

Passionné par la musique de films, domaine qui guidera d’ailleurs toute sa carrière, il s’oriente dès son plus jeune âge vers la composition. C’est à l’écoute des grands maîtres Hollywoodiens (Danny Elfman, Elmer Bernstein, Elliot Goldenthal) qu’il apprend le métier.

Avec les années, son catalogue démontre clairement son intérêt pour le Fantastique. Citons l’oratorio profane Le Prince des Ténèbres, la comédie musicale Mécamorphose, le conte musical Le coq la mouche et l’autour, la grande aria sabbatique Strigoaicaria (créée le soir d’Halloween au Carnegie Hall de New York) et l’opéra pour enfants Les Zoocrates, créé en 2017 à l’Opéra de Lausanne.

Orchestrée de manière fine et maîtrisée, son écriture impressionne souvent par sa structure narrative et son ambiance. Comme une histoire racontée en musique, son langage musical dégage en même temps des émotions fortes et un univers cinématographique très présent.

Pour le cinéma, Thierry Besançon signe plusieurs bandes originales, dont Loups (prix du meilleur court-métrage suisse 2003), Coupé Court (sélectionné au Festival de Locarno en 2006), Playmobils (2008) et Le Lac Noir (Prix Gérardmer 2012).

Thierry Besançon mène parallèlement une carrière de chef d’orchestre. Il dirige à plusieurs reprises le Sinfonietta de Lausanne lors des enregistrements de ses musiques de films ainsi que l’Ensemble Symphonique de Neuchâtel lors
d’un concert avec la chanteuse Olivia Pedroli (2011). Il est, depuis 2014, le directeur artistique de l’Orchestre symphonique Bande-Son, ensemble uniquement voué à l’exécution des trésors musicaux du 7ème art. Il est invité régulièrement à diriger d’autres formations telles que le Sinfonietta de Genève (Le livre de la jungle, Le voyage dans la Lune) et l’Orchestre Symphonique Genevois (La Symphonie du Nouveau Monde).

ThierryBesancon5

Frederic Bager

Frederic Bager est lauréat du Prix du Pour-cent Culturel Migros, qui soutient ses études de musique ainsi que ses concerts en Suisse. Ce prix lui a permis de se produire dans des salles prestigieuses. Fin 2018, il a joué le Concerto pour piano no 2 de Brahms avec l’OSUL sous la direction de Hervé Klopfenstein à la Salle Métropole Lausanne, et cette année le Concerto pour piano no 1 de Brahms avec la Swiss Philharmonic Academy à Berlin (Grande Salle de la Philharmonie), Cologne (Philharmonie), Londres (St John’s Smith Square), Lausanne (Salle Paderewski), Berne (Französische Kirche) et Zurich (St. Peterskirche).


Parmi ses autres récentes apparitions en Suisse: plusieurs concerts en solo et musique de chambre au Davos Festival (août 2018 et août 2019), récitals à la Fondation Maison Blanche de La Chaux-de-Fonds (mars 2019), ainsi qu’à la Salle Farel de Bienne et à la Fondation La Prairie à Bellmund. En Angleterre, Frederic s’est produit au Colston Hall (Bristol), à St James Piccadilly (Londres) et au Wigmore Hall de Londres dans une masterclass de Richard Goode.


Frederic Bager est également actif en musique de chambre. Passionné par l’accompagnement de chanteurs, il reçoit régulièrement les conseils du célèbre accompagnateur Roger Vignoles. En 2017 il a joué avec le violoncelliste Constantin Macherel sur Espace 2 dans la Tribune des Jeunes Musiciens. Ses contributions au Davos Festival 2019 incluent la Sonatine de Boulez avec le flûtiste Jaymee Coonjobeeharry, ainsi que l’Ode à Napoléon de Schönberg.


En été 2018, Frederic a reçu son Master of Arts avec mention Distinction à la Royal Academy of Music de Londres dans la classe de Ian Fountain. L’institution lui décerne le prix Sterndale Bennett pour son interprétation de Schumann et Chopin, ainsi que le titre DipRAM pour son récital de fin d’études exceptionnel. Il a été nommé Hodgson Fellow, prix honorifique l’invitant à participer à la vie de l’institution pendant l’année 2018-19.


Précédemment il avait obtenu le Bachelor of Music avec la mention First Class au Royal College of Music de Londres en 2016, dans la classe de Andrew Ball, où il avait reçu le prix Kendall Taylor pour son interprétation de Beethoven.


Né en 1991 à Londres, Frederic Bager a passé son enfance en Suisse romande. Il a commencé le piano très jeune avec le soutien de plusieurs professeurs privés avant de rejoindre le Conservatoire de Lausanne puis de celui de Genève. En 2005 il a reçu un 1er Prix au Concours Suisse de Musique pour la Jeunesse. Dès 2007 il a poursuivi sa scolarité à la Wells Cathedral School en Angleterre, où il a étudié le piano auprès de John Byrne. Pendant cette période, il a joué le Concerto de Grieg en Chine et à Hong Kong, et en 2010 il a été lauréat du Moray Piano Competition et finaliste catégorie claviers du concours BBC Young Musician.

ThierryBesancon5

Julie Victor

Julie est une artiste complète!

Après des études de piano, de chant et de théâtre, elle tient les rôles principaux de nombreuses comédies musicales à Paris (Cabaret, Fame, Rabbi Jacob, Sol en Cirque, Chance). Elle collabore parallèlement à plusieurs albums concept (Le Graal de Catherine Lara, Alice de Charlelie Couture notamment), à la bande originale d’Arthur et les Minimoys composée par Eric Serra, et à la reprise des Minikeums sur France 4.


Comédienne, elle créé nombre de succès au théâtre comme Mission Florimont (nomination Molières 2011) et travaille avec de nombreux metteurs en scène de la nouvelle génération tels que Nicolas Briançon, Etienne de Balasy, Sébastien Azzopardi.


Elle tourne également pour la télévision, et participe en tant que guest à des séries comme Section de Recherche, VDM ou encore Scènes de ménage.


Elle a incarné pendant quatre ans le personnage déluré d’Adèle Lafleur, dans la série Boulevard du Palais sur France_2, aux côtés d’ Anne Richard et de Jean François Balmer.


En 2012 elle a crée son spectacle solo mêlant le rire, le chant et la comédie. Sa fantaisie et son exceptionnelle qualité vocale lui ont apporté un très joli succès à Paris et en tournée.


Elle est en préparation de son album solo, et d’un nouveau spectacle à découvrir très bientôt…