klopfentein 2Né en 1957, Hervé Klopfenstein commence ses études musicales à Nice, Lyon et Lausanne où il remporta de nombreux premiers prix de virtuosité de flûte ainsi que des récompenses en écriture musicale (prix de contrepoint-fugue et harmonie au Conservatoire national de Lyon).

Tout en faisant un bout de chemin professionnel avec son instrument, en récital, en soliste et comme musicien d’orchestre (Orchestre de la Suisse italienne, Orchestre mondial des Jeunesses musicales), il enseigne la théorie musicale jusqu’en 1987 dans les classes professionnelles du Conservatoire de Lausanne et suit parallèlement des cours de direction d’orchestre (Helmut Rilling à la Bachakademie de Stuttgart, René Klopfenstein, Pierre Dervaux à Paris) et de musicologie (Jacques Chailley et Pierrette Mari, La Sorbonne).

 

En 1982, il est nommé chef titulaire de l’Orchestre symphonique lausannois qu’il développe et restructure au fil des années en lui donnant le rayonnement qu’on lui connaît aujourd’hui sous le nom d’Orchestre Symphonique et Universitaire de Lausanne.

De 1984 à 2002, il dirige la Landwehr de Fribourg l’amenant de succès en succès dans le cadre de tournées en Suisse et à l’étranger -Carnegie Hall, Sidney Opera House, le Teatro Colon de Buenos Aires, l’opéra Garnier de Monte Carlo ou encore la Tonhalle de Zurich.

En 1989, Hervé Klopfenstein est nommé à la tête de l’Orchestre symphonique Genevois. L'enregistrement effectué avec cet orchestre (Schumann/Brahms) lui a valu une invitation à France Musique pour évoquer son travail artistique et pédagogique en Suisse romande. Sa passion naturelle pour la pédagogie l’a naturellement amené à enseigner la direction d’orchestre au Conservatoire de Lausanne-Haute Ecole de Musique, institution dans laquelle il est également chef titulaire des formations orchestrales.

Bien qu’Hervé Klopfenstein ait reçu plusieurs prix à l’étranger lui donnant ainsi la possibilité de diriger de prestigieux ensembles (Orchestre symphonique de Berlin, de Prague, symphonique des Abruzzes, de la Bohème du Nord, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre international des Jeunesses musicales, les orchestres de Bienne et de Winterthur, etc.), il s’est toujours consacré en priorité à la formation et au développement des ensembles de sa région, activités qui restent sa véritable passion.

Hervé Klopfenstein est lauréat du Prix culturel Leenaards 2003. Il a été également associé à des productions lyriques fort remarquées à l’Opéra de Lausanne : Postcard from Morocco en 2004, Pierre et le Loup et Transformations en 2006, Le Songe d'une Nuit d'été de Britten en 2008. Il a dirigé la comédie musicale Les Misérables en automne 2009.

Depuis février 2010, il est directeur général de la Haute Ecole de musique et conservatoire de Lausanne, comprenant la responsabilité des sites de Fribourg et Sion, ainsi que celle du Département de jazz.

En novembre 2013, Hervé Klopfenstein a quitté la direction artistique de l'OSG. Durant son activité à l'OSG, il aura marqué de son empreinte cette formation amateur tant par ses exigences de qualité que par son sens pédagogique. Nombre de musiciens encore présents aujourd'hui au sein de l'orchestre n'auraient imaginé, il y a 24 ans, que l'orchestre parviendrait au niveau auquel il l'a mené.